Jour 15: La route des Sept Lacs – Part 1

Aujourd’hui, on se réveille sans se presser. Le programme de la journée n’est pas trop chargé et le petit déjeuner n’est de toute façon pas servi avant 8h. Avant de descendre, on finit les bagages pour pouvoir partir dès que nous aurons terminé. Chose faite à 8h15, nous filons prendre nos sacs et rendons la clé à l’accueil.

La voiture étant garée juste en face de l’auberge, c’est un jeu d’enfant que de la charger et de nous mettre en route. Après un rapide passage à la pompe à essence pour se tranquilliser avec la jauge, nous pouvons enfin réellement démarrer. Notre route doit nous emmener à 200 kilomètres au nord de Bariloche, dans le gros village de San Martin de Los Andes. Pour ce faire, nous allons emprunter une partie de la route dite « des Sept Lacs » et qui nous fera passer par le village de Villa La Angostura.

A cette heure matinale (pour les argentins du moins), un dimanche qui plus est, nous ne croisons quasi personne dans Bariloche. La sortie de la ville est donc très rapide. Dans un premier temps, nous allons longer le lac Nahuel Huapi par l’est pour nous retrouver sur son versant nord, en face de la ville que nous venons de quitter. Tout de suite, le décor est planté: ce lac est toujours aussi beau, quelque soit le moment de la journée. Nous ne pouvons nous empêcher de photographier la ville endormie …

DSC_0190

Par contre, on constate assez vite que cette route est fort empruntée par les touristes, que ce soit en voiture ou en car, la circulation étant finalement « assez dense ». Comprenons-nous bien, ce n’est pas Salta en heure de pointe mais nous avons toujours quelqu’un devant ou derrière nous. Nous devons donc être prudent lorsque nous voulons nous arrêter sur le bas-côté pour photographier les merveilles qui nous assaillent déjà.

DSC_0200

Peu de temps après, un enième contrôle de police est en vue. Contrairement aux précédents, celui-ci est un peu plus soutenu. Le policier nous reprend sur la prononciation de notre espagnol et épluche tout les documents personnel et du véhicule. Dans l’autre sens, d’autres touristes sont dans la même situation et vu leurs têtes et celle du policier s’occupant d’eux, il doit y avoir un problème. Pour notre part, après cinq grosses minutes de questions, on nous laisse enfin repartir.

Nous arrivons en une heure au village de Villa La Angostura. Dès l’arrivée, le cadre est posé: un lac (forcément, dans la région) avec un hôtel somptueux. Comme accueil ça se pose la et nous décidons d’aller voir de plus près ce qu’il en est. Très vite, nous longeons le complexe et prenons un petit sentier sur la gauche. On se gare tant bien que mal et mettons pied à terre. Nous sommes passés derrière l’hôtel, sur un petit ponton public. La vue sur l’établissement peut laisser rêveur si on est client de ce genre d’endroit.

DSC_0204

Outre la vue, c’est un vieux monsieur avec son fils et son petit-fils qui apporteront de l’attrait au lieu. Il tient à toute force à nous parler, même quand il constate que notre espagnol est assez léger. Néanmoins, nous arrivons à nous comprendre avec un mélange d’espagnol et d’anglais et il a l’air super content. Arrive sa femme qui a de la famille en Belgique. Cerise sur le gâteau, elle parle un petit peu français et la conversation s’en trouve facilitée. Nous échangeons pendant dix bonnes minutes avec ce couple adorable. A la fin, nous nous serrons la main avec de grands sourires. Rien à faire, on adore ces moments la en voyage !

Il est à peu près 10h30 quand nous remontons en voiture. J’avais eu comme conseil d’un ami habitant en Argentine d’essayer de monter en téléphérique au Cerro Bayo et de redescendre la montagne à pied, par un chemin panoramique. Très motivé de pouvoir à nouveau nous dégourdir les jambes, nous entrons sur la piste de six kilomètres qui doit nous mener là-haut. De grands panneaux annonce ce qui est en fait une station de ski (en hiver, of course). En chemin, nous croisons quatre voitures qui redescendent et nous arrivons finalement à destination pour se retrouver face à un panneau … fermé ! Hé oui, apparement, ici on ferme les samedi et dimanche. Aucun panneau en bas pour l’annoncer et personne sur la route pour nous prévenir. Sympa les mecs ! Comme il n’y a absolument rien d’autre à faire ici, on est forcé de redescendre. Nous croisons d’autres voitures qui montent et que nous avertissons du souci. En chemin, quelques points de vue permettent de profiter malgré tout d’un panorama agréable.

pano lac fb

Arrivé dans le centre de Villa La Angostura, il est bien évidemment trop tôt pour dîner. Nous garons donc la voiture dans une des petites rues perpendiculaires à la principale et nous partons à la découverte de ce beau petit village. En fait, c’est Bariloche mais en plus petit, en moins animé mais en plus luxueux. Nous trouvons un bar-restaurant déjà ouvert et nous nous installons sur le balcon. La carte propose en gros toujours le même genre de menu: sandwich, pizza , salades. Nous nous décidons pour une grande pizza pour nous deux qui se révélera délicieuse !

Il est 13h quand nous reprenons notre route. Peu de temps après avoir quitté le village, un panneau indique un accès vers une plage au bord du Lago Espejo. Avide de découvrir ces endroits un peu en dehors des classiques, nous nous engageons dans un sentier bien défoncé. Arrivé au sommet de la dernière descente, je marque un temps d’arrêt: c’est vraiment casse-gueule et je préfère laisser la voiture là. Nous finissons donc à pied pour arriver face à un panorama de rêve: une petite plage au bord d’un lac magnifique.

DSC_0250

Quelques familles sont là, en train de passer un beau moment en ce dimanche après-midi ensoleillé. Les enfants jouent dans l’eau (froide !) en riant. Les chiens sont eux aussi à la fête et passent leurs temps à courir dans tout les sens. Quel cadre de vie idéal ! Malheureusement, nous avons encore une centaine de kilomètres à parcourir et nous ne pouvons pas trop nous attarder …

La route serpente au milieu de ces nombreux lacs tous plus beaux que les autres. Nous sommes entourés de forêts de pins et le ciel est toujours aussi bleu. Nous nous arrêtons quand nous le pouvons pour profiter de la quiétude des lieux.

Une cinquantaine de kilomètres avant San Martin, la route se transforme en piste ce qui rend le tableau encore plus authentique. C’est une piste mais en excellent état et notre petite Chevrolet (type Corsa) passe sans problème.

DSC_0254

Cette route incite vraiment à la conduite tranquille tant tout respire le calme. Finalement, au bout d’une vingtaine de kilomètres, la piste se retransforme en route bien asphaltée. Vers 15h, nous arrivons en vue d’un lac qui doit être celui qui borde San Martin.

DSC_0267

Allez, nous ne sommes plus très loin, et en effet, une vingtaine de minutes plus tard nous arrivons en vue du village. Dans le même esprit que Villa La Angostura, c’est vraiment charmant. Notre premier arrêt est pour la place principale ou nous souhaitons nous rendre au bureau du Parque Nacional Lanin ou nous nous rendons demain. Bien évidemment, c’est fermé le samedi et le dimanche (tiens donc !) mais juste en face se trouve l’office du tourisme. On décide donc d’y tenter notre chance afin d’essayer d’obtenir des renseignements. Est-ce parce qu’elle est sortie la veille mais l’employée derrière son guichet a autant de motivation qu’une huître. Le guide du routard signale un bon accueil, nous avons plutôt l’impression de l’ennuyer au plus haut point. Elle ne sait évidemment pas nous aider mais nous oriente vers le bureau des parcs nationaux, quelques blocs plus loin. On ne doit pas s’inquiéter, c’est toujours ouvert. On s’y rend donc et contrairement à ce qu’elle nous a dit, ce n’est ouvert que trois matins par semaine … Je dois avouer que l’organisation générale dans cette région commence à m’énerver un peu ! Impossible d’obtenir une information fiable sur internet, passe encore, mais dans les offices du tourisme ça commence à bien faire !

Nous décidons finalement de nous rendre à l’hôtel que j’ai réservé pour les deux prochains jours. La Casona del Alto est classé numéro un sur Trip Advisor et c’est ici que nous fêterons demain l’anniversaire de mon épouse ! Après avoir un peu galéré pour trouver le bon sentier, nous arrivons en vue d’une magnifique demeure tout en bois, avec piscine (chauffée !), spa, jacuzzi, un salon splendide et des chambres magnifiques ! Et le principal: un accueil incroyable du couple propriétaire des lieux ! Quel plaisir de se sentir directement aussi bien dans un lieu nouveau. Nous craignions une ambiance un peu plus « bling-bling », c’est tout le contraire !

Après avoir été faire un tour dans la piscine, nous profiterons d’un repas délicieux concocté par Lilia, la maîtresse des lieux et nous irons nous coucher afin d’être en forme pour aller faire une petite randonnée demain !

 

 

 

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :