Jour 3: Marche & vanille

Après avoir avalé un solide petit déjeuner tout aussi bon que celui de la veille, nous nous mettons en route pour notre première vraie rando du séjour. Pour cela, direction le nord, toujours sur cette route qui longe la mer jusque la ville de Saint-André. Là, nous cherchons un peu l’entrée du chemin qui va nous amener jusqu’au point de départ du sentier du Dioré. Nous finissons par arriver sur un petit parking au milieu de nul part ou nous laissons notre voiture. Nous enfilons nos chaussures de marche, on sangle les sacs à dos et c’est parti !

L’île de la Réunion ressemble un petit peu à un cône. Le centre de l’île s’élève à plus de 3000 mètres et descend rapidement jusqu’à la mer. Ce relief est visible depuis les routes qui font le tour de l’île et c’est la première fois que nous nous engageons dans les hauteurs. Ce qui fait que dès qu’on arrive au premier lieu dégagé, on se rend compte que l’on s’est fortement rapproché de ces sommets déchiquetés.

DSC_0009

Cette « petite » randonnée est annoncée en trois heures aller et retour et présente l’énorme avantage d’être très peu connue des touristes. En effet, sur l’ensemble de notre marche, nous ne croiserons qu’une petite dizaine de personnes, toutes issues des environs. Leurs réactions surprises de nous voir ici confirment les impressions que j’avais eues en cherchant des informations sur ce lieu.

La première partie, la plus courte se fait sur un chemin facile réservé aux piétons. Malheureusement, il n’y a pas un gramme d’ombre ici et le soleil tape fort. Ça monte, doucement mais surement en décrivant des lacets très larges jusqu’à arriver à l’entrée de la forêt. C’est ici que les choses se compliquent légèrement: nous sommes bien à l’abri du soleil, au milieu d’une végétation très dense. Mais le peu d’air qu’il y a ici est lourd et humide. Le chemin devient sentier et monte nettement plus fort. On enchaîne des volées d’escaliers pendant un petit temps. Certaines sections sont fermées et permettaient de couper des lacets en montant en ligne droite. De toute façon, je pense qu’on aurait choisi le chemin le plus long malgré tout … Le plus perturbant dans tout cela, c’est qu’on a aucune idée de ou l’on se trouve. On ne voit pas le sommet et à chaque virage, on s’attend à voir le bout. De toute façon, on n’est pas la pour faire de la performance et en avançant tranquillement, ça se fait assez facilement.

DSC_0012 DSC_0015

Mais lorsque, après une dernière série de marches nous arrivons enfin au but, c’est la claque ! Nous sommes sur une petite esplanade, ouverte  à son extrémité et qui révèle un décor somptueux ! Nous sommes face à l’entrée du cirque de Salazie, une des trois immenses plaines encerclée de montagne et qui constituent le cœur de l’île.

DSC_0054

Tout au fond, on aperçoit pour la première fois le point culminant de l’océan Indien: le Piton des Neiges, le volcan à l’origine de l’île, que nous avons prévu de gravir plus tard dans notre séjour.

 

DSC_0046

D’ici, on peut aussi apercevoir une des très nombreuses cascades que l’on peut voir un peu partout. On a l’impression qu’elle mesure des kilomètres de haut et qu’on est projeté dans un monde à des années-lumières de ce que l’on connaît chez nous.

DSC_0024

On a eu la bonne idée d’installer une table en bois sous un petit toit ou nous pouvons nous installer pour manger les sandwichs achetés sur la route, tout en profitant de la vue, dont on ne se lasse pas.

C’est donc à regret que nous entamons la descente, presqu’aussi éprouvante que la montée mais pas pour les mêmes raisons. Les genoux souffrent un peu mais il suffit de repenser à ce que nous venons de voir pour enchaîner les pas l’un après l’autre. Nous finissons par revenir à la voiture et nous échangeons tout de suite nos chaussures contre nos tongs et c’est reparti.

Nous n’allons pas très loin, moins d’une vingtaine de kilomètres mais il nous faudra presque trois quarts d’heure pour les parcourir. C’est un chemin tout en lacet qui nous emmène jusque dans les environs de Sainte-Suzanne, au nord de Saint-André et donc finalement non loin de la « capitale » Saint-Denis. Le but de ce trajet est d’aller visiter la Vanilleraie, une exploitation de … vanille !

Grâce aux coordonnées GPS, nous trouvons assez facilement le chemin jusqu’à un grand domaine ou nous laissons la voiture. On va a l’accueil pour connaître l’horaire des visites et la dame nous dit que si on veut, il y en a une qui a commencé il y a deux minutes. On ne souhaite pas attendre la suivante qui ne commencera que dans une heure, on décide donc de les rejoindre. Elle nous indique ou ils sont partis mais il nous faudra cinq bonnes minutes pour les retrouver. Notre guide commençait à peine ses explications et nous n’avons finalement rien raté. Elle nous expliquera le long processus de la culture de la vanille qui nécessite deux ans de séchage avant de la mettre en vente. Elle nous montrera aussi la manière dont on féconde la fleur afin qu’elle produise la vanille, tout ceci à la main et proposera à ceux qui le veulent de s’y essayer. Et oui, elle ne se reproduit pas toute seule et c’est ce qui explique ce prix élevé. Nous finirons par aller visionner un petit film sur l’histoire de cette plante (que notre groupe a vu au début de la visite et que notre guide nous a proposé d’aller voir) et puis on passe dans la boutique. Mon épouse ne résistera pas à acheter quelques gousses, maintenant qu’on lui a expliqué comment les conserver de manière optimale. Nous prenons aussi des boissons rafraîchissantes que nous allons boire dans les fauteuils à proximité. C’est la qu’on ne regrette pas d’avoir choisi cette visite car le groupe suivant est trois plus gros que le notre !

Nous ne mettrons qu’une quarantaine de minutes pour rentrer à notre gîte ou nous boirons l’apéro sous notre petite varange, que nous irons manger un cari non loin de la et que nous irons nous coucher, des images plein la tête !

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :