Jour 5: Philadelphia

Le ciel s’est dégagé quand nous nous réveillons aujourd’hui. Nous allons bientôt quitter cette ville incroyable pour nous rendre à Raleigh, Caroline du Nord ou vit mon cousin. C’est à plus de 800 kilomètres d’ici et nous allons les faire en deux étapes. Nous en profiterons pour visiter rapidement deux grandes villes des USA: Philadelphie et Washington DC.

En attendant, on ne va pas les faire à pieds, j’ai donc réservé depuis chez nous une voiture chez Avis. Un taxi vient nous prendre devant l’hôtel et nous nous rendons dans une de leurs agences, dans l’Upper East Side. Avec la circulation matinale, nous arrivons avec un quart d’heure de retard sur le programme prévu. Nous attendons notre tour et quand c’est à nous, nous nous retrouvons face à une dame peu agréable qui essaye de nous vendre toutes sortes d’assurances. Je m’étais assuré avant le départ que je n’en avais pas besoin, je refuse donc tout en bloc. Finalement, elle me fait signer le contrat et me tend une clé. Le véhicule (une Chevrolet Cobalt) est prêt à partir, nous chargeons donc nos bagages dans le grand coffre et je me mets au volant. C’est la première fois que je me retrouve avec une boite automatique entre les mains et je n’en connais que la théorie. J’enclenche la vitesse D, je relache le frein à main et c’est parti ! Premier coup de frein, et BAM, la tête quasi dans le pare-brise. Je redémarre, un peu surpris, et je me range sur le côté pour enclencher le gps que nous avions emmené avec nous. Re-BAM ! Enfin, qu’est ce qu’il se passe ??? En attendant de trouver le signal, je suis la rue dans laquelle nous sommes jusqu’à arriver sur la FDR Drive qui longe tout le côté est de Manhattan. Je me retrouve plongé dans une circulation dantesque, sans signal au gps et avec un frein digne de ceux d’une F1. En attendant d’être guidé, je me dirige plus ou moins à l’instinct et me retrouve au pied de l’Empire State Building ! Pas vraiment le chemin le plus court, je dois donc me réorienter et c’est la que j’arrive enfin à accrocher un satellite. Nous sommes sauvés ! Et une bonne nouvelle en entraînant une autre, je comprends enfin ce qu’il se passe avec le frein: au lieu d’utiliser le même pied que celui de l’accélarateur, j’utilisais le pied gauche … Avec une automatique, ça ne pardonne pas ! Nous finissons enfin par sortir de New York et nous roulons maintenant en direction du sud.

Dès que nous avons quitté Manhattan, la circulation s’est fluidifiée mais nous avons mis plus d’une heure trente pour y arriver. Nous sommes donc encore un peu plus en retard mais ce n’est pas grave. Rien de spécial à raconter sur les deux bonnes heures de route que nous faisons mais l’arrivée sur Phillie (comme il l’appelle ici) est sympa. On voit au loin quelques hauts buildings mais on peut constater que la ville est beaucoup moins grande que celle que nous avons quitté.  Nous trouvons facilement l’hôtel Radisson, en plein centre et avons même droit au valet parking, qui après avoir déchargé nos bagages, emmène notre voiture dans un parking surveillé (et payant, bien sur). Nous prenons possession de notre chambre king-size et ressortons immédiatement pour trouver un endroit ou manger. Nous trouvons non loin de la un super snack mexicain, le Chipotle. Après s’être rempli le ventre, nous partons pour une après-midi de ballade dans cette ville historique.

La ville est agréable, moins excitée que ce que nous avons connu à Manhattan. Ici ou la, des bâtiments plus anciens que les immeubles environnants apportent une touche surannée  à l’ensemble. Néanmoins, elle n’a pas le cachet qu’a New York à mes yeux.

DSC_0377

Nous finissons par arriver à l’Independence National Historical Park ou sont concentrés quelques bâtiments historiques de la ville. Le premier que nous voyons est l’Independence Hall ou a été signé la Déclaration d’Indépendance et la Constitution américaine, respectivement en 1776 et 1787. C’est un bâtiment en brique rouge que l’on peut visiter et devant laquelle trône une statue de Georges Washington lisant le fameux document.

DSC_0378 DSC_0380

Nous passons derrière le bâtiment pour nous rendre au Liberty Bell Center ou se situe la Liberty Bell, la cloche de la Liberté. Nous devons faire une longue file pour arriver devant un poste de contrôle ou on se fait scanner les sacs. Nous nous attendons à quelque chose d’énorme vu les mesures de sécurité. Au final, c’est la déception intégrale. Elle est relativement « petite » par rapport à ce que l’on peut voir dans nos cathédrales. Les américains autour de nous sont comme fou et mitraillent à tout va cette cloche qui se brisa lorsqu’on la sonna pour la première fois pour l’annonce de la lecture de la Déclaration d’Indépendance. Je suis tellement déçu d’avoir perdu tout ce temps pour ça que j’en oublie de la photographier … Si j’étais américain, peut-être que je serais ému face à ce symbole mais ce n’est pas notre cas …

Nous ne nous attardons pas ici et partons pour un autre lieu-clé du cinéma: le Philadelphia Museum of Art ou Rocky Balboa alias Sylvester Stallone s’entraîne en grimpant les marches qui portent maintenant son nom, les « Rocky steps ». Cet endroit est situé à presque 4 kilomètres d’ou nous sommes et nous les parcourrons en presque deux heures, en prenant notre temps de flâner dans les rues et de boire un verre car il fait chaud, très chaud ! Nous finissons par arriver face à ce musée monumentale que nous ne souhaitons pas visiter.

DSC_0384

Sur la droite du musée se trouve une statue représentant ce personnage mythique du cinéma des années 80 (dont je suis fan), offerte par l’acteur lui-même. Elle fût laissée dans les caves du musée pendant 24 ans et ne fût installée la que sous la pression de la mairie qui ne voulait pas vexer plus longtemps Stallone. Je ne peux m’empêcher de faire le clown devant et mon épouse mitraille à tout va les multiples poses que je prends devant.

DSC_0386

C’est en me retournant pour repartir vers notre hôtel que je capte cette image: Georges Washington sur son cheval regardant au loin les immenses tours modernes de la ville.

DSC_0394

Nous parcourons les trois kilomètres qui nous séparent de notre hôtel, toujours à notre aise. Nous passons devant des bâtiments qui nous offrent quelques jolis clichés !

DSC_0399 DSC_0400

Nous reviendrons bien fatigués pour prendre une douche rapide. Nous irons manger une délicieuse pizza chez Pietro, non loin de l’hôtel et puis irons nous coucher tranquillement. Demain, quelques heures de route nous attendent pour atteindre notre seconde étape !

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :