Jour 2: On traverse la frontière du nord !

Aujourd’hui est encore une grosse journée ! De Dublin, nous avons 3h de route pour nous rendre en Irlande du Nord (qui est anglaise et pas irlandaise !) sur la Chaussée des Géants. C’est donc la même organisation que la veille et nous voilà parti, direction le nord de l’ile !

Après avoir traversé Belfast qui ne nous a pas laissé un souvenir impérissable, nous arrivons à Bushmills, dernière petite ville avant notre objectif du jour. La température a bien baissé et un vent glacial venant directement du Pôle Nord nous fouette le visage. Les vagues au loin en sont la preuve.

CIMG4382

Nous nous garons sur le parking et payons l’entrée au site. Le chemin que nous devons emprunté est en pente assez forte et complètement gelé. Nous sommes obligés de marcher dans l’herbe sous peine d’une chute rapide !

CIMG4385

Nous descendons la falaise et les premiers paysages de côte battue par le vent apparaissent.

CIMG4393

Et après avoir passé un angle, nous l’apercevons enfin ! Cette fameuse Giant’s Causeway – Chaussée des Géants en français – est là devant nous. Le cadre est magnifique et on oublie complètement ce vent absolument dur. On se rapproche petit à petit et on se rend mieux compte de ce que l’on voit: une jetée naturelle qui s’enfonce dans la mer, constituée uniquement de colonnes hexagonales qui se sont formées naturellement l’une à côté de l’autre.

CIMG4404 CIMG4403 CIMG4402

Finalement, nous arrivons dessus et nous pouvons vraiment nous rendre compte que la nature est bien faite. Ces orgues basaltiques (autre nom des colonnes) s’emboitent parfaitement.

CIMG4407 CIMG4431

 

Voici la légende qui entoure ce lieu (source wikipédia): « Selon la légende, deux géants ennemis vivaient de chaque côté de la mer, l’un en Écosse, appelé Benandonner, et l’autre en Irlande, nommé Finn McCool. Le géant écossais parlait de son rival irlandais comme d’une personne négligée et froussarde jusqu’au jour où celui-ci, piqué au vif, dit à l’écossais de venir se battre pour lui prouver qu’il était le plus fort ! Mais comment franchir la mer ? L’Irlandais jeta des pierres dans l’eau pour construire un chemin praticable, une « chaussée » entre l’Écosse et l’Irlande. Mais quand il vit approcher son adversaire, l’Irlandais fut pris de panique car il était beaucoup plus petit que son adversaire ! Il courut demander conseil à sa femme, Oonagh, qui eut juste le temps de le déguiser en bébé avant l’arrivée du géant écossais. À ce dernier, elle présenta son « fils », qui n’était autre que son mari déguisé. Le géant écossais, voyant la taille de ce « bébé », prit peur. Affolé à l’idée de la taille du père et par conséquent de sa puissance, il prit ses jambes à son cou et s’en retourna dans ses terres d’Écosse en prenant soin de démonter la chaussée pour que l’Irlandais ne risque pas de rejoindre son île. Et depuis cette chaussée est restée à jamais gravée dans une des nombreuses légendes irlandaises. »

Les vagues s’écrasent lourdement sur la Chaussée et nous devons faire attention à ne pas être trempé. Avec ce vent, on gèlerait sur place. On la photographie en long et en large et nous continuons la boucle qui va nous permettre de voir ces colonnes en entier. En effet, un mur de ces colonnes se trouvent un peu plus loin.

CIMG4441

Nous finissons par reprendre de la hauteur et nous pouvons la contempler vue du haut de la falaise.

CIMG4450

La suite de la balade offrira de superbes point de vue sur cette terre de bout du monde.

CIMG4453

Notre tour se termine et nous allons manger dans un petit restaurant sur la route qui nous ramène à Bushmills.

La suite du programme consiste à longer la côte. En chemin, nous allons voir tout d’abord des ruines d’un château en fort mauvais état perché sur une petite ile toute en hauteur. Des moutons broutent l’herbe sur les flancs escarpés. On se demande comment ils sont arrivés la !

CIMG4460

Nous allons aussi nous promener sur une petite plage dont le nom m’échappe. Lorsque l’on arrive sur le parking, on doit passer une barrière ou un panneau rappelle de bien la fermer. En effet, des vaches vivent en semi-liberté dans ce coin.

CIMG4466 CIMG4468

Ensuite, nous nous rendons au Dunluce Castle, dans un bien meilleur état que le précédent. Nous faisons la visite mais la nuit commence déjà à tomber et il est temps de rentrer.

CIMG4473

Nous attendrons d’être rentré à Dun Laoghaire pour trouver un petit resto qui nous inspire et nous allons nous coucher. Demain, c’est déjà la dernière journée …

Tags:, , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :