Jour 5: On prolonge le rêve …

Alors que nous nous préparions pour partir de l’hôtel, des bruits de pétard se font entendre dans la rue à un rythme frénétique. Il est à peine 9h du matin et le vacarme est incroyable. Qu’est-ce qu’il se passe ? Hé bien, en fait, c’est une cérémonie religieuse. Je pense que c’est un enterrement mais je n’en suis plus très sur.

DSC_0898

Nous repartons sur Guilin pour aller visiter les tombeaux des Princes de Jingjiang. Endroit très agréable entouré de collines, l’ensemble est très bien conservé. Une belle allée centrale amène jusqu’aux tombeaux. Des statues toutes différentes regardent passer les gens …

DSC_0904 DSC_0908

L’intérieur du bâtiment est en très bon état et l’architecture est très différente de ce que l’on connait.

DSC_0912

Pas grand chose d’autre à voir, nous partons donc pour le pied de la colline Yaoshan ou un téléphérique nous attend pour grimper au sommet. Je suis comme un enfant alors que nous gravissons la pente fort raide. Bien content de ne pas devoir le faire à pied !

DSC_0913

Arrivé au sommet, la vue est incroyable ! On passerait des heures à la contempler !

DSC_0919 DSC_0933

Malheureusement, il est déjà temps de redescendre … Deux possibilités s’offrent à nous: soit avec le téléphérique, soit beaucoup plus fun par une sorte de toboggan que l’on dévale sur une sorte de luge. Je choisis cette solution qui me fera bien marrer. On tient un manche que l’on relâche pour accélérer ou que l’on tire pour freiner. Mon épouse, elle, m’attend déjà en bas pour immortaliser le moment.

DSC_0937

C’est déjà fini, le car nous emmène à l’aéroport pour prendre notre vol pour une ville bien plus au nord: Xi’an. Ce vol interne restera comme un des plus mémorables que l’on ai fait. Après avoir passé la douane, on se retrouve dans une grande pièce bondée de monde, assis n’importe ou. De minuscules restaurants servent de petits repas. On attend un moment au milieu de centaines de chinois et lorsque notre vol est annoncé, tout le monde se rue sur la porte de sortie dans un chaos intégral. Tout ce monde dans ce petit avion ? Hé bien oui ! Lorsque nous embarquons, l’intérieur de l’avion est plongé dans un épais brouillard. Assez étrange … C’est en réalité l’air conditionné qui crache toute son humidité. Rajoutez à cela de jeunes passagers complètement survolté et le tableau est complet. J’adore !

Tags:, , , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :