Jour 26: Grand Teton et premiers pas dans Yellowstone

La nuit fut bonne, trop bonne même ce qui fait que le réveil fut tardif. Il est 7h30 quand nous nous réveillons, en pleine forme pour attaquer une première journée dans Yellowstone, parc tant attendu ! Après un copieux petit déjeuner (inclus qui plus est !), on charge les valises et en route !

Au lieu de filer directement sur Yellowstone, on en profite pour faire un petit détour par le parc de Grand Teton, pour approcher ces montagnes d’un peu plus près. Aucune ballade de prévue, juste une approche visuelle mais qui se révèlera très intéressante. Aux premiers abords, ce parc mériterait qu’on y consacre une journée complète.

DSC_0897

Les montagnes, les lacs, ça fait furieusement penser à ce que l’on s’imagine de l’ouest canadien.

DSC_0901

En plus, pour une fois, des chiens de prairie décident de se laisser prendre en photo, prenant la pose debout sur leurs petites pattes arrière. Rigolo en diable !

DSC_0907

Il est très difficile de se fier aux heures de route dans ces régions car en effet, la ou nous devions passer une demi-heure, on y consacre une heure trente avec les arrêts photos tout les cent mètres. A chaque fois, on se dit que la: « C’est encore plus beau, nom d’un chien ! » La matinée est donc déjà bien avancée quand nous nous mettons réellement en route vers Yellowstone. On en a encore pour une bonne heure de route avant notre premier arrêt dans le parc. Il est donc presque 11h lorsque nous nous présentons à l’entrée de Yellowstone. On avait prévu d’attaquer la rive sud du canyon ce matin, c’est bien parti pour que l’on doive tout faire l’après-midi.

Après un milliard d’arrêt émerveillé devant des paysages de grandes plaines remplies de bisons, de rivières tranquilles et de montagnes en fond, nous arrivons à notre première étape: West Thumb.

DSCN2011

Tout d’abord, avouons que nous sommes déçus car tout ce que nous voyons est une espèce de mare de boue fétide et bouillonnante. C’est sympa mais j’avais l’impression qu’il manquait quelque chose.

DSC_0933

On remonte donc en voiture et on remonte sur la route. C’est la qu’on se rend compte que nous n’avons rien vu. On fait demi-tour et la on trouve ce que l’on était venu chercher ici: des plaines brulées par l’acide, constellée de mares d’acides aux odeurs d’œufs pourris et offrant des couleurs proprement hallucinantes.

DSC_0952

Du vert, du bleu, du jaune, de l’orange, c’est surréaliste.

DSC_0944

Des nuages de vapeurs nous entourent, chassés par le vent. On se ballade donc sur ces petites passerelles en bois qui nous permettront de ne pas finir ébouillantés par les températures atteintes par ces bains bouillonnant ou brulés par l’acide.

DSC_0956

En peu de mots, on est déjà émerveillés par l’ambiance qui règne ici. En longeant le lac de Yellowstone, on voit les coulées d’acides s’y déverser, offrant des contrastes de couleurs splendides. On avait vu des photos, des reportages mais impossible de comprendre l’ambiance qui règne ici tant qu’on est y pas venu !

DSC_0973

Il est donc passé midi quand nous revenons à la voiture. Pour ne pas perdre de temps, nous mangeons en roulant et il est presque 13h quand nous arrivons à la rive sud du Canyon de Yellowstone. En chemin, un bison décide d’amuser la galerie en marchant sur la route. Comme il est très gros et que nous on est petit, tout le monde reste bien sagement derrière en attendant que Monsieur accepte de libérer le passage. Venant vers nous, il passe à un mètre de la voiture et je peux vous assurer que par rapport aux autres, celui-ci faisait office de monstre !

DSC_0997

C’est une gorge de pierre jaune (aaaaaaaaaaaah, c’est de la que viendrait le nom du parc ???), ou dévale en rugissant deux chutes, Lower et Upper Fall. Des points de vue sont aménagées des deux cotés afin d’avoir des vues sur l’une ou l’autre des chutes. Notre programme de cet après-midi est donc de les passer en revue.

Pour bien digérer, on s’attaque à la marche de la journée. Je devrais plutôt dire à la descente de la journée. C’est 300 marches sur un escalier à flanc de falaise que nous dévalons pour arriver sur une petite plate-forme, à mi-hauteur de la plus grande des deux chutes d’eau, culminant quand même à 90 mètres.

DSC_1011

C’est vraiment très beau et je pense que c’est la meilleure vue possible de la ou on est. Mais qui dit descente dit aussi montée et c’est tranquillement que nous nous attaquons à ce petit défi. Une marmotte nous regarde passé, vautrée sur son rocher et donnant l’impression de se moquer de notre souffle court. On se fait surement des idées ! Finalement, on revient quand même sur le parking et nous allons vite voir le point de vue proposé ici en haut. En réalité, rien d’intéressant            car d’ici on ne voit pas grand chose. On ne traine donc pas et on se rend au deuxième point de vue de ce coté ci: Artist Point.

Je ne vais pas décrire point de vue par point de vue. Certains sont intéressant comme Brink of Lower Falls et qui offre même de petites descentes jusque des points de vue plus proche des chutes, d’autres un peu moins comme Grand View point. Néanmoins tous doivent se faire et de toute façon, coté nord on est obligé d’y passer car la route est en sens unique. Mention particulière à Inspiration Point offrant non seulement une vue (lointaine) sur Lower Falls mais aussi sur la rivière en découlant au milieu de cette roche jaune si particulière.

DSC_0010
Le ciel est bleu, le soleil brille mais il ne fait pas plus de 10°. C’est donc réellement conquis par tant de beauté que vers 16h30, nous décidons de prendre la route pour notre camp de base. Jusqu’à présent, nous n’avons jamais loué dans les parcs et Yellowstone ne fait pas exception à la règle. Nous avons donc réservé quatre nuits à West Yellowstone dans le Montana. Contrairement à ce que je redoutais, la circulation est faible et il nous faut un peu plus d’une heure pour rejoindre notre motel. Nous étions tout de même de l’autre coté du parc et quelques arrêts surprises ont eu lieu sur la route. Des animaux vivants pour certains, des rochers pour d’autres ! Et oui, à la recherche de notre premier ours, de fausses alertes ont lieu régulièrement quand un gros caillou à l’allure de l’animal tant convoité !

Après une très bonne pizza (énooooorme), il est temps de regagner nos pénates !

Tags:,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :