Jour 22: Canyonlands – The Needles

Ce matin, on se lève un peu plus tard et c’est vers 8h que nous prenons la route pour Canyonlands – The Needles. En effet, le parc est divisé en trois et nous commençons par une partie que moins de gens vont visiter. Depuis Moab, il faut compter un peu moins d’une heure trente pour arriver au visitor center. La route 191 n’a pas grand chose d’intéressant si ce n’est une arche en bord de route, la Wilson Arch, ou nous nous arrêterons au retour (une espèce de parking est aménagé en dessous).

DSC_0715

Par contre, lorsque l’on quitte cette route, on entre dans Indian Creek, une petite route dans un environnement merveilleux ou le moindre mile prend des plombes car on s’arrête partout pour prendre, encore et encore, des photos de ces formations rocheuses aux formes incroyables. Hier, il y avait Butte Factory, ici, on en voit deux.

DSC_0649

Comme toujours le ciel est bleu et offre un contraste magnifique avec le rouge orangé de la roche et le vert de la végétation bien plus abondante qu’ailleurs. Des chiens de prairie traversent un peu partout et c’est un véritable challenge que d’essayer de les photographier (en réalité, c’est même quasi impossible car ça court vite ces petites bestioles). On traverse donc toute cette région, ce qui au final permet de faire passer le temps assez vite, tellement c’est beau.

On arrive au visitor center ou nous nous renseignons sur la ballade que nous avons repérée dans le journal du parc, Slickrock. Elle est décrite comme très agréable, assez facile et ce serait le meilleur endroit pour espérer apercevoir les fameux bighorn sheep (mouflons en francais). On en avait vu à Zion mais nous n’avions pas pu nous arrêter pour prendre des photos. Nous voila reparti en direction de Big Spring d’où démarre notre marche du matin. Je me répète mais ce parc est vraiment beau et les routes sont vraiment agréable.

On se gare et c’est parti pour un véritable jeu de piste ! Contrairement à toutes les autres marches dans les autres parcs ou les sentiers sont aménagés, ici on suit des cairns disposés sur la roche et qui nous indique le chemin. Je me revois aux scouts au temps de ma jeunesse. La ballade se faufile donc entre des rochers, on grimpe dessus, on en descend et de temps en temps un point de vue est signalé (ils sont au nombre de quatre).

DSC_0662

Ce n’est clairement pas le plus intéressant de la ballade mais cette marche est vraiment fun et on se prend vite au jeu de repérer le prochain signe. Des lézards s’enfuient en permanence devant nous, il y en a vraiment partout. Le soleil commence à chauffer un petit peu et au bout de deux petites heures (on a pris pas mal de photos finalement !) nous sommes de retour à la voiture. Par contre, pas de mouflons … C’est bien ma veine ! Il est midi et cette première approche du parc nous a vraiment plu tellement il est agréable de marcher sur autre chose que des sentiers tout propre.

DSC_0672

On reprend la voiture et on s’arrête un peu plus loin sur une aire de picnic pour manger.

On retourne au visitor center pour reremplir les gourdes car l’air est sec et il fait soif ! Pour digérer, au lieu d’attaquer tout de suite les marches suivantes, on décide de partir à l’assaut de la piste d’Elephant Hill. On ne pourra pas aller très loin car la partie suivante est réservée au 4×4 mais la piste est sympa et tout à fait carrossable avec une voiture comme notre Fordy. On arrive au parking, en plein milieu de nulle part. D’ici part donc une piste réservée aux véhicules haut sur patte et qui donne accès à toute une partie du parc inaccessible autrement. On assiste aux préparatifs d’un groupe de copains, chargé comme des mulets et qui semblent partis pour plusieurs jours de 4×4 et de randos. Je les envie mais la prochaine fois, pourquoi pas ? On repart comme on est venu et on retrouve bientôt une route normale.

Dans le journal des randos du parc, il y en a quatre classée en facile et qui surtout ne demande pas trop de temps. On a fait la première ce matin, les trois autres sont nettement plus courtes, on décide de toutes les faire avant de repartir.

La première se trouve non loin de la ou on a mangé, c’est Photole Trail. C’est le même principe que ce matin, à savoir suivre des cairns, sensé nous amener aux photoles, des espèces de bassine dans la roche ou la pluie s’accumule et créée une multitude d’écosystème.

DSC_0706

La principale star de ces lieux étant une espèce d’invertébrés. Malheureusement, comme tout ce qui touche à l’eau dans ces régions, c’est complètement à sec. Seule une mare, plus grande que les autres contient encore un peu d’eau et effectivement les petites bestioles sont présentes et sont plus grandes que je l’imaginais. On dirait qu’elles passent leur temps à se battre entre elles. On les contemple un petit temps et on termine la ballade. Assez rapide, elle nous a pris moins d’une demi-heure.

On reprend la voiture pour retourner du coté du visitor center pour faire la ballade nommée Cave Spring. Le but de celle-ci est de voir un camp de cow-boy reconstitué ainsi que quelques pétroglyphes. Particularité de celle-ci: deux passages sur des échelles. Le camp en lui-même ne présente pas énormément d’intérêt, par contre le passage sur échelle est rigolo (mais très facile). Chouette petite ballade qui raviront les aventuriers en herbe.

DSC_0710   DSC_0712

On termine les ballades du jour par la plus courte, Roadside Ruin. Extrêmement courte, elle ne fait que 500 mètres et permet d’aller voir un grenier à nourriture Anasazi. Par contre, des barrières empêchent de s’en approcher à moins de dix mètres, ce qui enlèvent un peu d’intérêt.

Avant cette dernière marche, petit arrêt au point de vue permettant d’admirer Wooden Shoe Arch, que l’on voit d’assez loin et qui ressemble effectivement à un sabot. On repasse encore une fois au visitor center rereremplir nos gourdes pour le trajet du retour.

J’oubliais que dans Indian Creek, on passe devant un petit parking ou l’on se gare pour aller admirer un mur rempli de pétroglyphes. Ce sont les plus visibles que nous ayons vu jusqu’à maintenant.

DSCN1821

On rentre sur Moab vers 17h30, juste à temps pour l’apéro et manger un repas préparé par ma chère et tendre. Quel délice après trois semaines de resto !

Demain, journée spéciale ou nous ferons des infidélités à notre bonne vieille Fordy car nous avons louer un pur 4×4 pour explorer sous un autre angle une autre partie de Canyonland: Isle in the Skye.

Tags:, ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :