Jour 17: Antelope Canyon au pluriel

Aujourd’hui le programme est simple: visiter les deux Antelope, Lower et Upper, sur la matinée. Pour ce faire, le timing est assez serré car les conseils lu ici et la indiquent que nous devons faire le tour de 11h au Upper et avoir fait Lower avant. Nous arrivons donc à 8h sur le parking du second cité.

On arrive à un guichet ou on attend qu’un guide français finisse de râler sur la montée des prix par rapport à l’année passée (le pass photographe serait passé de 20 à 46$ et comme il accompagne un groupe de photographe « pro » – laissez moi rire – il est pas content et doit se justifier), on paye donc les 6$/personne pour entrer sur le territoire Navajo et payer l’entrée au canyon 20$/personne. La seule différence, mais qui peut être de taille, est qu’on a pas le droit au trépied à ce prix la. On attend notre guide et on démarre dix minutes plus tard avec un groupe d’une vingtaine de personne constitué pour la majorité de gens du troisième âge. Au début, on se dit que ça       va vraiment être un problème. On verra au final que c’était une bénédiction. Après avoir écouté sagement les règles qui régissent l’endroit, on s’avance jusqu’à un plateau … et rien ! Sauf qu’en y regardant de plus près, une mince faille se trouve à coté de nous.

DSC_0057

C’est la que ça commence ! On se glisse sans souci, contrairement à ce qu’on pensait, et on descend une volée d’échelles (en réalité, plutôt des escaliers de bateau) pour se retrouver dans un autre monde !

Difficile de décrire ce que l’on voit. On se retrouve dans un monde minéral au paroi fort rapprochée qui oblige à quelques petites contorsions. Les parois évoquent des vagues délicates de couleur rose, jaune ou gris foncé. Au dessus de nous, le ciel apparait parfois et éclaire de manière abrupte cet endroit magique. Ça mitraille à tout va ! Au début, le groupe de photographe nous ralentissait. Ils râlaient pour tout et n’avançaient pas. On décide Aurore et moi de partir en avant et la, miracle, on se retrouve tout le long du parcours complètement seul. Le bonheur ! On a le temps de photographier sous tout les angles cet endroit d’un autre monde. De temps en temps, le guide nous demande si tout va bien mais il reste derrière, loin derrière, pour essayer de pousser les « pros ». Le canyon n’est pas très long (200m si je ne m’abuse) mais on fait tellement de photos qu’il faut une bonne heure pour arriver au bout.

DSC_0178 (2)

On avait lu que les Navajos n’étaient pas forcément des plus engageants. On a probablement eu de la chance car le notre n’était pas avare en explications, expliquant telle ou telle forme dans la roche, ici un aigle, ici un autre animal.

DSC_0199
Finalement on ressort par une nouvelle série d’échelles pour se retrouver à l’air libre. Une petite marche en longeant le défilé pour se retrouver sur le parking de départ. L’impression que nous a laissé cet endroit est vraiment fantastique et on referait bien un tour si on le pouvait !

Il est 9h30 quand nous partons chercher un petit déjeuner avant de nous rendre à l’Upper. Au final, on ne trouve pas grand chose et comme on devait faire le plein de Fordy, on se retrouve à manger un muffin dans une pompe à essence. Il est 10h15 quand nous arrivons au premier guichet de Upper. On présente le reçu de Lower pour ne pas repayer l’entrée en territoire indien (à conserver donc !) et on se gare. On attend un peu car nous ne voulons pas partir trop tôt le visiter afin de profiter des lumières incroyables vues sur les photos. Il est recommandé d’y être entre 11h et 13h. Vers 10h30, on se rend au guichet et on se rend compte que les départs se font toutes les heures. Le prochain départ, c’est celui la qu’il nous faut ! Et la, coup de gueule rapide: les prix demandés sont hallucinants ! En effet, dans le guide du routard c’est indiqué à 25$. C’est vrai, sauf pour les départs de 10h, 11h et midi. La c’est 40$ pour une heure sans trépied ! Et 80$ pour un tour de deux heures avec trépied. Faites le compte, au final, c’est cher ces visites !

On hésite une seconde mais on se dit que ça serait bête de ne pas le faire. Les commentaires des gens rencontrés n’étaient en plus pas très engageant car il y a, parait-il, un monde fou. Et effectivement, c’est vite un véritable cirque. A 11h, une dame appelle les couples/groupes un par un et les fait grimper dans des énormes 4×4 surélevés. On se retrouve donc à 12, serrés comme des sardines, et c’est parti à la queue leu leu. Dix minutes de pistes sautillantes plus tard, on arrive à l’entrée du canyon. Une bonne vingtaine de véhicules se garent ou sont déjà garés. Multipliés par 16 (4 personnes montent dans la cabine, les plus vieux et ceux ayant des problèmes de dos/nuques qui en font la demande), ça représente pas mal de monde. On écoute les consignes de notre guide et c’est parti.

Effectivement, c’est du grand n’importe quoi. Les groupes s’engagent l’un derrière l’autre avec 5 minutes d’écart, on rattrape le groupe photographe, on se fait gueuler dessus par leur propre guide parce qu’on est dans le chemin, des gens sont en train de revenir (on fait le trajet en sens inverse à la fin), ça provoque des embouteillages d’enfer. Néanmoins, lorsqu’on arrive, le jeu de lumière est vraiment impressionnant. Elle tombe vraiment comme des faisceaux sur le sol ou les parois. Les guides lancent du sable en l’air et l’impression est qu’il y a des esprits dans ces lumières.

DSC_0249

Avec un peu de patience, on arrive quand même à avoir de belles photos sans personne dessus. En plus, comme je trainais derrière, je me fais rattraper par le guide du groupe d’après. Il me demande si il peut prendre mon appareil et me le règle pour qu’il soit aux bons paramètres. Sympa ! Mais ce n’est pas tout. Il arrête son groupe et me demande de me retourner. Et la, la photo parfaite, comme vue sur certains sites de pros. Un grand merci à lui !

DSC_0349   DSC_0332

DSCN1580

On arrive donc au bout en une heure et on fait le trajet en sens inverse avec comme consigne de ne plus prendre de photos. On a quand même le temps de se rendre compte d’une chose. Il est midi et les rayons lumineux ont quasi déjà disparu. Les gens arrivant seulement maintenant vont être déçu car sans cela, le Lower est beaucoup, beaucoup plus beau ! On remonte dans le 4×4 et nous voilà à notre point de retour, il est 12h30 tapante. L’heure d’aller manger un sandwich au Subway du coin.

La chaleur est encore forte aujourd’hui, pas loin des 35 degrés, on décide donc de rentrer un peu à l’hôtel avant de ressortir. On est impatient aussi de voir le résultat de nos photos. Au total, 625 clichés à deux en deux heures de temps ! Le résultat est vraiment chouette et rend pas trop mal l’ambiance des lieux.

Vers 16h, on décide d’aller à la marina en contre-bas de Page. On en sera pour nos frais car en fait de marina, c’est juste un parking à bateau que l’on ne sait même pas atteindre car il se trouve au milieu de l’eau. Pas de terrasse, pas de passage au milieu des bateaux, on part faire quelques courses, notamment une bombe d’air comprimé pour nettoyer les appareils photos. J’ai peur que le sable omniprésent dans les canyons n’abiment nos appareils.

Après un repas dégueulasse au pizza hut de la ville, on essaye d’aller voir Antelope Point. Peine perdue, c’est une autre marina encore moins intéressante que la première. Peut-être y avait-il mieux mais le soleil était déjà quasi couché, nous revenons donc à notre hôtel pour que je puisse faire ce récit.

En conclusion, les deux canyons sont à faire mais il faut de la chance. On en a eu beaucoup, on en a donc bien profité et pour nous ce fut une très bonne expérience, pas toujours partagée par tous ! Le gros problème venant des prix pratiqués et l’organisation générale favorisant le fric et pas la qualité. Dommage !

Demain, rafting sur le Colorado, petites randos sur le chemin de Springdale et peut-être une première courte rando dans Zion ! Par contre, je n’avais pas vu que l’hôtel ne proposait pas de connections internet ce qui fait que je ne pourrais continuer ces récits que le 18, à notre arrivée à Tropic !

Tags:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :